Master de bioinformatique et modélisation

  • Où?

Université Pierre et Marie Curie

univumpc

  • Langue de la formation

Le master 1 est en français, le master 2 a l’option d’être enseigné en anglais en cas de besoin.

  • Site web:

Le master existe sous deux mentions:
Mention Biologie
Mention Informatique

  • Contact de référence:

Pour la mention biologie
Pour la mention informatique

  • La formation en quelques mots clefs

analyse de séquences génomiques; réseaux biologiques; biologie des systèmes; évolution, phylogénie et génétique comparative; génétique des populations; biomolécules et biologie structurale; modélisation en neurosciences

  • Description de la formation

Les enjeux actuels de la biologie et de la médecine engendrent des besoins nouveaux à l’interface avec l’informatique et les mathématiques : analyse de données complexes, outils de modélisation approfondis. Ceci nécessite de former des jeunes scientifiques ayant une vaste culture pluridisciplinaire. Le parcours « BioInformatique et Modélisation » (BIM) répond à cette demande en pleine croissance au niveau national et international. Elle est construite à l’interface des deux mentions Informatique et Biologie Moléculaire et cellulaire (BMC) avec la participation de la mention Mathématiques et Applications. La finalité de la formation est indifférenciée (professionnelle et recherche)

Les aspects nouveaux de ce parcours par rapport aux masters existant en France et à l’étranger sont : un programme de formation intégré à la biologie, mêlant algorithmique, combinatoire et statistiques pour la bioinformatique et la modélisation mathématique ; des modules de recherche conçus pour mélanger les étudiants provenant de différentes disciplines ; des modules de mises à niveaux pour permettre l’acquisition des connaissances mais aussi d’un langage commun pour permettre des échanges ; des modules partagés par des enseignants de disciplines différentes. Cette collaboration dans un même module devrait enrichir la pédagogie « classique » disciplinaire et a pour but d’élargir l’esprit des étudiants. Au sein du parcours nous souhaitons préparer nos étudiants à la recherche et aux applications dans ce domaine d’interface en s’appuyant sur des bases solides en Informatique. Le but principal du parcours est de préparer les étudiants au développement de nouvelles méthodes pour résoudre des problèmes des sciences du vivant. Il est donc essentiel qu’ils soient compétents dans leur domaine d’origine et qu’ils connaissent le langage et les problématiques des sciences biologiques et biomédicales. Le besoin de manipuler et d’analyser de larges quantités de données demande que la formation des étudiants soit complété par des compétences en simulation numérique et en analyse statistique. Les étudiants de le parcours qui participeront au master international (en partenariat avec l’Université Libre de Bruxelles, Belgique) devront passer un semestre dans une université partenaire, à l’occasion du stage de M2 ou pour un semestre de cours. Si la présence d’étudiants étrangers le demande, les cours de M2 peuvent être assurés entièrement en anglais. En outre au moins un cours de M2 est enseigné en anglais pas un professeur invité étranger.

Le diplômé devra être capable de :

  • Mobiliser ses connaissances en algorithmique, combinatoire et statistiques pour étudier des problématiques biologiques.
  • Manipuler et analyser des larges quantités de données biologiques.
  • Maîtriser des outils de modélisation approfondie.
  • Développer de nouvelles méthodes pour résoudre des problèmes des sciences du vivant.
  • S’approprier le langage des sciences biologiques et biomédicales.
  • Créer un projet répondant à une demande biologique précise (création d’un logiciel pour l’analyse de séquences génomiques…).
  • Coopérer, travailler en partenariat interne et externe dans le cadre de projets multidisciplinaires.
  • Mettre en place une veille technique.